Galeries

Reconstitution

Webmasters

Syndication

Membres LIMITIS



Bienvenue dans la partie du site réservé aux adhérents

Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates

 

L'équipement militaire des guerriers germaniques au début du Ier siècle de notre ère
Article N°1, 1er juin 2006

Par Cédric Chadburn, Professeur d'histoire


 

 

Les Germains étaient probablement originaires du sud de la Scandinavie. Entre 1000 à 900 av. J.-C., les tribus qui devaient former plus tard les "Germains" commencèrent leur migration vers le sud. Ils avancèrent alors en un large front qui couvrait l'aire comprise entre l'axe rhénan et la Vistule. Vers 500 av. J.-C., ils avaient déjà atteint le Rhin dans la région des Pays-Bas actuels. Les premiers contacts avec le monde celtique et méditerranéen furent violents. Vers 110, les Ambrons, les Cimbres et les Teutons envahissent la Gaule. Ils sont vaincus par le général romain Marius en 101. Jules César dût de nouveau faire face à l'invasion des Germains du Suève Arioviste. Il réussit à les stopper à Bibracte en 58 avant notre ère. En 9 de notre ère, les trois légions du légat de Germanie Varus furent complètement anéanties par les Germains d'Arminius. La Germanie échappa alors définitivement à la domination de Rome.
Les peuples germaniques nous sont connus principalement à travers les oeuvres de l'historien romain Tacite (La Germanie), du géographe grec Strabon (Géographie, Livre II et Livre IV) et des écrits du naturaliste Pline l'Ancien (Histoire Naturelle). Les Germains de Rhénanie (établis entre le Rhin et le Weser) regroupaient de nombreuses tribus comme les Chérusques, les Bataves, les Bructère, les Chamaves, les Chattes, les Ubiens et les Sicambres. Les Chauques, les Angles, les Jutes, les Warnes, les Frisons et les Saxons appartenaient au groupe des Germains de la mer du Nord tandis que les Marcomans, les Quades, les Hermundures, les Semmons et les Lombards au groupe des Germains de l'Elbe. Notre étude concernera essentiellement les peuples germaniques occidentaux. Elle aura pour but de déterminer l'équipement militaire des Germains au début du premier siècle de notre ère.

Télécharger l'article complet
pdf



Etat des armées barbares et romaines de Théodose à Justinien
(379 - 525)



La période qui se situe entre le IVème et le VIIIème siècle ap. J.C. semble, si l’on se réfère aux travaux de la recherche historique, assez mal connue que ce soit dans le domaine de la démographie, de la vie sociale, de l’architecture ou de l’armée.

Pourtant, à étudier de plus près, justement, les armées romaine et barbare, nous découvrons que cette période n’est pas seulement un trait d’union entre l’Antiquité tardive et ce qu’on appelle le Moyen-âge. Bien au contraire, les sources écrites et l’archéologie nous donnent d’amples informations sur les techniques de guerre et l’organisation des armées, assez peu pour nous permettre de suivre tant dans l’armée romaine que dans les armées barbares, une certaine évolution au cours de cette période. Cela, d’ailleurs, paraît logique, car Romains et barbares exercent les uns sur les autres dans l’art de la guerre, sur l’armement et l’organisation militaire, de mutuelles influences chacun cherchant une efficacité maximale, quitte à reconnaître le point fort de l’adversaire pour ensuite se l’assimiler et l’utiliser au combat.

Télécharger le mémoire complet
pdf




L’équipement militaire des guerriers de la culture de Przeworsk et de Wielbark au Ier et au IIe siècle de notre ère.
Article N°7, 1er septembre 2008


Par Cédric Chadburn, Professeur d’histoire. Vice président de Limitis.

 

Un premier article a été rédigé par notre association en juin 2006 sur l’équipement des guerriers germaniques au début du premier siècle, nous allons ici nous intéresser de nouveau à l’armement des Germains à travers la culture de Przeworsk et celle de Wielbark.

Les Germains au Ier et au IIe siècle de notre ère ne constituent pas un peuple homogène. Le terme même de Germains n’est d’ailleurs pas usité par ces derniers. L’historien Jan Bemmann dégage 5 groupes culturels importants au sein du Barbaricum: les Germains de la Rhénanie-Weser, les groupes de la Mer du Nord, les Germains de l’Elbe autour de Hambourg jusqu’à Vienne, les ethnies de la culture Wielbark et les celles de la culture de Przeworsk.


Télécharger le mémoire complet
pdf


La représentation des boucliers germaniques  sur les séries monétaires romaines 
du
milieu du Ier siècle à la fin du IIe siècle de notre ère.
Article N°8, 17 juin 2009

Par Cédric Chadburn, Professeur d’histoire. Vice président de Limitis.


Les séries monétaires romaines, du milieu du Ier siècle à la fin du IIe siècle de notre ère, apportent des informations précieuses sur la forme des boucliers germaniques. [...]
Il n’est pas possible d’affirmer que telle ou telle forme prédomine (hexagonale/rectangulaire ou circulaire) car il faudrait pour cela mener une étude exhaustive sur l’ensemble des séries monétaires romaine comportant des représentations de boucliers germaniques.



Télécharger l'article completpdf












 


 

Valid XHTML and CSS.